• Share Button

    Suite à des erreurs de gestions de leurs comptes, de nombreuses personnes sont désormais contraintes de devoir se lancer dans une hypothèque, pour pouvoir se sauver la face. Mais avec les nombreuses offres sur le marché, on risque de se faire facilement arnaquer, voilà pourquoi il est préférable de se référer à un courtier en prêt hypothécaire privé avant de s’y lancer.

    Pourquoi un privé et pas la banque ?

    Effectivement, vous êtes nombreux à croire que souscrire à une hypothèque auprès de votre banque reviendrait bien moins cher qu’une hypothèque privée. Toutefois, rappelez-vous à qui vous devez votre situation actuelle. Opter pour un prêt hypothécaire privé permet à chacun de se défaire de ses crédits à la banque, quel que soit son montant, tout en bénéficiant d’un acompte destiné à l’accomplissement de ses projets. D’autant plus qu’un rétablissement de crédit est possible pour ceux qui sont réglo dans leurs mensualités, ce qui ne devrait pas être difficile, vu que le montant des mensualités devrait être moins pesant qu’avant. Et si vous voulez opter rapidement pour une hypothèque légale aujourd’hui, on vous recommande de trouver Mr Erick Brunet de chez Multi-Prêts Hypothèques.

    Pourquoi ce choix ?

    Il n’est pas difficile de constater que l’on rencontre différentes offres de prêt hypothèque privée sur le marché de nos jours, mais en ce qui concerne le Canada, on ne peut pas faire mieux. Que vous soyez à Montréal, dans la Rive Nord, à Longueuil, à West Island, dans la Rive Sud, ou encore à Laval, ce prêteur hypothécaire privé et ses équipes seront prêt à vous épauler. Que ce soit pour une hypothèque pour mauvais crédit ou un prêt hypothécaire quand j’ai été refusé par ma banque, ces équipes se montrent convaincantes et assez efficaces. Surtout lorsqu’il s’agit de vous défaire de votre ancien contrat avec votre créancier, en vous offrant un avis de 60 jours pour rembourser le créancier, sachant que le remboursement sera aussi pris en charge. Et si toutefois le rétablissement de crédit semble ne pas vous convenir, vous pouvez toujours opter pour une deuxième hypothèque privée sans problème. Mais il faut que vous sachiez que la somme octroyée sera moins conséquente que la précédente, ce qui laisse quand même à désirer.

    Une hypothèque n’est pas la première solution sur laquelle chacun devrait sauter, c’est plutôt une solution de dernière minute. Mais attention à ne pas se faire prendre au jeu, et se lancer dans une décision hâtive, que vous regretterez rapidement.