• Share Button

    Sans aucun doute, travailler pour votre propre compte offre de nombreux avantages. C’est un mode de travail flexible qui vous offre la possibilité de gérer votre temps comme vous voulez. Cela vous permet également de vous réjouir de votre indépendance. Cependant, il s’agit bien d’une arme à double tranchant. Pour les banques et les organismes de crédit, prêter de l’argent à un travailleur autonome est une transaction risquée !

     

    Travailleur autonome : des conditions de prêt « draconiennes »

    De manière générale, un salarié peut obtenir un prêt hypothécaire plus facilement qu’un travailleur autonome, que ce soit pour une auto construction ou une acquisition d’une propriété immobilière. Pour être admissible, il lui suffit de fournir une preuve de revenu stable (talon de paie ou lettre d’emploi). En revanche, un travailleur autonome doit « se battre » pour financer l’acquisition ou la construction de sa maison. En effet, les institutions financières sont très exigeantes envers cette catégorie de travailleurs et requièrent des documents plus spécifiques concernant leur activité et leurs sources de revenus : déclarations de revenus, états financiers de l’entreprise, preuve de paiement des impôts, formulaires fiscaux, dossier de crédit personnel, avis de cotisation ADC…etc.

    Je suis travailleur autonome, comment je peux me qualifier pour un prêt hypothécaire ?

    Pour commencer, vous devez justifier de bons revenus pour les deux années précédentes notamment si votre mise de fonds est inférieure à 20% du montant du prêt demandé. Ensuite, pour maximiser vos chances d’obtenir un prêt hypothécaire, vous devez épargner de l’argent en vue de fournir une bonne mise de fonds. En faisant ainsi, votre dossier sera plus crédible et vous aurez plus de chances d’obtenir votre prêt hypothécaire. Ensuite, vous devez maintenir de bonnes habitudes financières afin de constituer un bon historique de crédit. En d’autres termes, payez toujours vos factures et dettes avant leur échéance.

    Par ailleurs, les organismes prêteurs peuvent exiger des copies de vos dépôts bancaires ou des factures clients. Même si vous obtenez une hypothèque initiale, l’organisme prêteur peut éventuellement vous demander les mêmes justificatifs si vous envisagez de faire un renouvellement ou un refinancement hypothécaire.

    Le prêt hypothécaire privé reste une solution de financement plus accessible pour un travailleur autonome. Cela dit, il faut prévoir des taux hypothécaires plus élevés en comparaison avec les institutions financières.

    Besoin d’aide ?

    Vous êtes travailleur autonome et vous envisagez de demander un prêt hypothécaire pour le financement de votre maison ? Votre agence de courtage Multi-Prêts Hypothèques vous propose un service personnalisé et vous accompagne tout au long du processus de demande de prêt. En outre, elle peut vous mettre en relation avec des institutions financières et des prêteurs privés vous facilitant ainsi l’accès à la propriété ! À noter que l’agence dispose de plusieurs bureaux au Québec notamment à Montréal, Laval, Longueuil, West Island, Rive Sud, et Rive Nord.